samedi 17 décembre 2011

Et si j'ouvrais la volière?

Le soir, quand je m'occupe de remplir le biberon et les gamelles, je laisse la volière ouverte.

Voilà ce que ça donne quand des octodons trop curieux veulent voir l'appareil photo:










et voilà!

 Ils sont beaux non?!


PS: si vous faites de même, surveillez-les quand même! ;-)

2 commentaires:

  1. moi je dis que princesse-fiona a bien raison !

    A cause de la "fausse" date de l'article sur les octodons en perdition, je n'ai pas vu les autres articles parus entre-temps, mais voilà, j'ai rattrapé mon retard !

    Merci pour les nouvelles.

    RépondreSupprimer